Laissez-vous conter la Vallée de la Tet






L'Hospici d'Illa



Présentation du site

Présentation du site

L’ensemble hospitalier : Hospice Saint-Jacques, église romane de Nostra Senyora de la Rodona, les galeries funéraires, le rempart médiéval.

Cet ensemble est situé au Nord –Est du centre ancien, il est délimité au Nord et à l’Est par le rempart du XIVème siècle. On y accède par la porte fortifiée de la Parayre (quartier des pareurs de draps au moyen-âge). Le rempart intègre au XIVème siècle l’église de la Rodona dans le système de fortification de la ville. Elle est alors surélevée et un accès est ménagé pour rejoindre le chemin de ronde. C’est un édifice à nef unique au volume impressionnant. Elle rappelle à une plus grande échelle celle du château de Canet. Au moyen âge, les nombreuses corporations de métiers de la ville y avait leur autel, elle faisait également office de chapelle funéraire de la ville. L’église et les galeries funéraires qui délimitaient le cimetière étaient le lieu de sépulture privilégié des illois. Les bases, colonnes et chapiteaux de ces galeries sont actuellement conservés et présentés dans le cadre de l’exposition de l’hospice d’Ille. 

L’hospice Saint-Jacques (l’hospital dels pobres de la vila d’Illa) est un lieu d’accueil du pauvre et du voyageur depuis l’époque médiévale. La structure est fondée dès le XIIème siècle, le corps de logis et la chapelle datent du XVIIIème siècle. C’est dans les alcôves que les pauvres sont nourris, logés et soignés le cas échéant. Le lien entre l’accueil matériel et le réconfort donné par la Foi est bien représenté dans ce bâtiment puisque les alcôves ouvrent directement sur la chapelle. C’est le seul hospice de cette sorte qui soit conservé dans le Sud de la France. 

Cet édifice est depuis le milieu des années 1980 un lieu de conservation et de valorisation du patrimoine du Pays Catalan à travers son exposition permanente et ses expositions temporaires. La collection est composée d’œuvres de la commune d’Ille et d’objets mis en dépôt par des particuliers, des communes et les services des Monuments Historiques. Les peintures murales de Casesnoves (XIIème s), un devant d’autel et un retable roman constituent un ensemble unique en son genre dans le département. L’exposition l’Elan Bâtisseur Catalan « le Baroque » donne les clefs de compréhension de la période qui voit la réalisation des retables en bois doré et polychrome à l’intérieur des édifices religieux. Le contexte historique, artistique et religieux y est présenté en mettant en évidence le travail du sculpteur, des peintres et des doreurs. Les différentes étapes de la construction des retables sont évoquées à partir de pièces originales. Les panneaux renvoient vers les principaux sites du département ( Baixas, Prades, Collioure, Font Romeu, Prats de Mollo…) et vers les communes fédérées autour de leur patrimoine baroque dans le cadre du Pays d’art et d’Histoire « Vallée de la Tet » : Mosset, Molitg les bains, Marquixanes, Espira de Conflent, Estoher, Finestret, Baillestavy, Valmanya, Joch, Vinça, Arboussols, Bélesta, Rodes, Bouleternère, Boule d’amont, Prunet et Bellpuig, et Ille sur Tet.
L’hospice d’Ille est une étape nécessaire à la découverte du patrimoine mobilier du Pays Catalan.

En plus de son patrimoine architectural et mobilier, Ille a su conservé ses traditions. Située aux confins de la plaine fertile du Roussillon, Ille est également réputée pour ses produits maraîchers et son arboriculture et notamment la production de pêches. Ce fruit est fêté chaque année par les agriculteurs d’Ille et des environs pendant l’été. Les produits du terroirs, au fil des saisons, sont aussi valorisés à Ille aux Ateliers Départementaux de Cuisine Catalane situés à l’Hospice d’Ille. Cette association, dirigée par madame Eliane Comelade est unique dans le département. Elle marie l’histoire, notamment la période des rois de Majorque, avec le patrimoine culinaire. Toute l’année des cours et des séminaires, assurés par les plus grands chefs du département, puisent dans le patrimoine traditionnel mais aussi dans les sources historiques pour réactualiser des recettes qui remontent quelquefois au Moyen-Age.
Ces ateliers ouvrent sur le jardin de la Rodona, c’est sous la glycine du XIXème siècle que résonnent les chants du dimanche de Pâques qui accompagnent la procession du Regina. Durant la semaine qui précède, les ruelles tortueuses et les placettes du centre ancien résonnent des chants (Goigs) de l’Estudiantina et du Goig dels Ous.

Exposition : "Redécouverte d'un cloître, le cloître de la Rodona d'Ille-sur-Tet"






Pays d’art et d’histoire "Vallée de la Tet" - 10, rue de l’Hôpital - 66130 Ille-sur-Tet / Tél. 04 68 84 57 95 - Fax. 04 68 84 28 76
>>

Nos partenairesNos partenairesNos partenairesNos partenaires